Quatuor Psophos Haydn

Notre nouveau disque : Haydn opus 54

Nous sommes très fiers de vous annoncer la parution de notre nouveau disque qui regroupe les trois quatuors de l’opus 54 de Haydn chez EnPhases.
C’est avec un très grand plaisir que nous avons retrouvé notre complice de toujours Franck Jaffrès avec qui nous avons enregistré de nombreux disques.
Pour ce répertoire nous avons voulu un son qui se rapproche au plus près de l’épure de la musique de Haydn, c’est pour cela que nous l’avons enregistré avec des archets classiques.
Nous remercions tout particulièrement la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons qui nous a accueillis pour l’enregistrement de ce disque, ainsi que notre amie peintre Anne Bournas pour sa magnifique peinture en couverture.

Critique 5 diapasons !!:
…. »Tout cela est bien compris par les musiciens du Quatuor Psophos, dont l'approche de l'Opus 54 no 1 en sol majeur, et particulièrement de son délicat Allegretto, se révèle un modèle d'intelligence et d'intégrité…
…Les Psophos abordent les trois œuvres avec pugnacité, élégance, et tout ce que cela comportede chatoyant mais également de fragile. Transparente et acérée, pri-vilégiant des tempos très vifs, leur interprétation se départit rarement d'une lumière crue plutôt gratifiante,en rapport avec la rigueur, la fantaisie et la rapidité de pensée qui singularisent ces œuvres.
… Les envolées amples et audacieuses du Vivace initial, autant que I'Adagio, où le chant du premier violon se brise en arabesques passionnées au-dessus de la sombre mélodie des trois autres instruments, sont ici remarquablement joués. Comme les thèmes très inspirés des mouvements extrêmes de l'Opus 54 n'3 en mi majeur, et le foisonnant discours de son Largo. « Patrick Szersnovicz Diapason

« Celui que propose le quatuor Psophos témoigne d’une incroyable beauté, presque iréelle. Ses mouvements apparaissent comme des neiges éternelles musicales, empreintes de sérénité, de légèreté et de sensibilité. Avec en guise d’apothéose l’adagio du n°2, véritable révélation mais également un apaisant allegretto du n°1 ou un largo du n°3 avec ses airs de vent. Pareil à du miel, cette musique nous apaise, nous enchante.
Léger comme un nuage posé sur le toit du monde musical que le quatuor Psophos a indéniablement atteint. On attend avec impatience l’ascension d’un nouveau sommet. » Laurent Pfaadt

« ….. Le deuxième mouvement du n° 2 (l’un des plus beaux mouvements lents jamais écrits, Marc Vignal dixit), où l’on croit entendre un violon tzigane, est un vraie réussite. Chapeau au premier violon qui brille dans une partie difficile (Haydn aurait-il composé ces quatuors en pensant au virtuose Johann Tost ?) et à une prise de son qui place parfaitement chaque instrument devant nous. « 
Pablo Galonce
Muzikzen



Enregistré en 2022 à Soissons
Prise de son / Direction Artistique / Montage
Franck Jaffrès / Unik Access

Couverture
Anne Bournas

Conception / Artwork concept
Sybille Walter

Composés vers 1788 en pleine maturité, les quatuors de l’Opus 54 nous plongent
dans l’univers foisonnant du « père du quatuor ». A l’image de l’adagio de l’opus 54 n° 2
son humanité et sa profondeur nous émerveillent et nous rappellent à quel point l’essence
même du quatuor à cordes est sublimée dans cette musique






Quatuor psophos
Quatuor Psophos /crédit Thomas Baltes

Membres du quatuor

Mathilde Borsarello Herrmann - violon
Bleuenn Le Maitre - violon
Cecile Grassi - alto
Guillaume Martigné - violoncelle